Partager avec votre communauté

En Guinée, les premières tonnes de fer du projet Simandou pourraient être exportées dès 2025. Le consortium – qui comprend Winning Shipping de Singapour, la société guinéenne de logistique minière United Mining Supply (UMS), le producteur d’aluminium chinois Shandong Weiqiao et le gouvernement guinéen – a remporté un appel d’offres gouvernemental de 14 milliards de dollars en novembre 2019 pour développer les blocs.

Le consortium soutenu par la Chine SMB-Winning vise à mettre en production les blocs 1 et 2 de l’énorme gisement de minerai de fer de Simandou en Guinée d’ici 2025, a déclaré vendredi le président de la Société Minière de Boké, Fadi Wazni, «2025 est ce que nous visons , Je dois dire que, si vous regardez notre bilan avec la bauxite… nous sommes assez convaincus que nous atteindrons cet objectif.»

Simandou, dans le coin sud-est reculé de la Guinée, est le plus grand gisement connu de ce type, contenant plus de 2 milliards de tonnes de minerai à haute teneur.

Les blocs 3 et 4 de Simandou sont détenus à 45,05% par Rio Tinto, Chinalco en détenant 39,95% et le gouvernement guinéen en détenant 15%.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •