Partager avec votre communauté

Angola veut se donner les moyens de tirer plus de revenus du diamant. Alors que les réformes se succèdent depuis quelques mois pour améliorer la gestion et le rendement du secteur, c’est un nouveau hub de diamant que veut mettre en place Luanda, et il se donne deux ans pour boucler ce plan.  

Le gouvernement angolais prévoit d’aller au bout de ses plans visant à améliorer le commerce de ses diamants d’ici deux ans. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Ressources minérales et du Pétrole Diamantino Pedro Azevedo, qui précise que le pays veut développer une infrastructure de marché spécifique à l’industrie du diamant.

Dans la lignée de ses réformes annoncées il y a quelques mois qui comprennent l’introduction en bourse de la compagnie nationale de diamants Endiama, l’Angola veut mettre en place un hub de diamant et une bourse angolaise de diamant. Le hub comprendra une académie de gemmologie, un centre de recherche technologique et sera intégré à une zone de libre-échange.

L’Angola est un des leaders de la production de diamants en Afrique. Le pays dispose de 14 projets d’extraction de diamants, dont le plus grand est la mine Catoca qui produit environ 61 % du volume national. Si le potentiel inexploité est encore grand, le gouvernement prévoit une production de 10 millions de carats cette année contre 9 millions l’année dernière. 

 

 

AgenceEcofin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •