Partager avec votre communauté

Le ministre des Mines de la République démocratique du Congo, Willy Kitobo Samsoni, a rejoint cette semaine le Cobalt Action Partnership (CAP), un programme dont les principaux objectifs sont d’éliminer le travail des enfants et le travail forcé de la chaîne de valeur du cobalt, contribuer au développement durable de communautés et respectent les droits humains des personnes touchées par l’extraction du cobalt.

Établi par la Global Battery Alliance – une plateforme de collaboration public-privé fondée en 2017 au Forum économique mondial – et dirigée par la Responsible Minerals Initiative, la PAC est régie par un comité de pilotage indépendant avec une représentation équilibrée du secteur privé, de la société civile et Gouvernements.Dans un communiqué de presse, les représentants de l’ACP ont souligné qu’il était essentiel d’intégrer la RDC à l’initiative étant donné les antécédents entachés du pays en matière de protection des droits de l’ homme et du travail dans son industrie minière.

«Compte tenu de la nature des risques et de la complexité des chaînes d’approvisionnement, la diligence raisonnable est impérative mais souvent difficile», indique le communiqué . «Les partenaires de mise en œuvre de la PAC et les parties prenantes se sont engagés à identifier des solutions et des actions dans les secteurs privé, public et à but non lucratif pour légitimer le cobalt minier artisanal et à petite échelle (ASM) produit en RDC , promouvoir l’accès au marché mondial pour les producteurs d’ASM de cobalt, formaliser l’ASM opérations, éradiquer le travail des enfants et les violations des droits de l’homme dans les communautés minières de cobalt, et harmoniser les initiatives existantes travaillant sur ces questions pour assurer des efforts collectifs coordonnés.

Avec des réserves de l’ordre de 3,5 millions de tonnes , la RDC héberge la majeure partie du cobalt mondial et est responsable de 50% de l’ approvisionnement mondial . L’inclusion de Samsoni dans le comité de pilotage de la PAC devrait fournir l’impulsion nécessaire pour favoriser une production et un commerce responsables du cobalt.

Dans ce comité de pilotage, le ministre de la RDC sera rejoint par Gillian Davidson, conseillère en développement durable pour Eurasian Resources Group; Bryce Lee, directeur de la RSE, Zhejiang Huayou Cobalt; Karen Hayes, vice-présidente de l’environnement, de l’énergie et des industries extractives chez Pact; et Cristina Duranti, directrice de la Good Shepherd International Foundation.

Sur la base des orientations fournies par l’Initiative pour les minéraux responsables, le comité travaillera à aider la RDC à surveiller les sites miniers artisanaux dans le but de lier les efforts sur le terrain à des évaluations indépendantes par des tiers des raffineurs de cobalt brut et fin; impliquer les parties prenantes tout au long des chaînes de valeur du cobalt et des batteries pour assurer la complémentarité des programmes et l’alignement avec les attentes du marché, et fournir des contributions financières pour soutenir l’expansion de la surveillance des mines aux sites ASM de cobalt dans le pays. source :Mining.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 0
  •  
  •  
  •