Partager avec votre communauté

La Sierra Leone subit une crise dramatique des revenus miniers alors que les restrictions de la covid-19 nuisent à la capacité des entreprises d’exporter de l’or et des diamants et d’accéder à des fournitures essentielles.

Les revenus de l’exploitation minière sont passés de 2,24 millions de dollars en avril 2019 à seulement 0,33 million de dollars en avril 2020 – une baisse de 85% sur un an, selon les chiffres du ministère des Mines vus par Reuters.

L’exploitation minière représente plus de 80% des recettes d’exportation du pays ouest-africain, générant la part du lion de ses réserves de change.

«Cela signifie de gros problèmes pour la Sierra Leone», a déclaré le ministre des Mines Foday Rado Yokie. «Nous prions pour que les choses recommencent (dans) les prochains mois, car cela est complètement débilitant pour notre économie.»

Les exportations d’or et de diamants sont au point mort depuis le 21 mars, lorsque la Sierra Leone a suspendu tout le trafic aérien afin de ralentir la propagation du coronavirus.

Les livraisons de la société chinoise Dayu Mining, qui exploite la plus grande mine d’or du pays, sont en attente depuis plus de trois semaines, a déclaré Mohammed Daffae, directeur des relations publiques de la société.

Dayu Mining, qui expédie généralement de l’or par voie aérienne, a d’abord tenté d’exporter par mer, mais a égaré temporairement trois conteneurs de concentré d’or. « Si les choses continuent comme ça, nous devrons commencer à prendre des décisions vraiment difficiles », a déclaré Daffae.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •