Partager avec votre communauté

La Namibie a utilisé ses premières obligations vertes nationales pour financer sept projets d’énergies renouvelables. Les centrales d’une capacité combinée de 6,35 MW permettront d’éviter l’émission de plus de 305 000 tonnes de CO2 au cours des 25 prochaines années.

En Namibie, la première émission d’obligations vertes qui a permis de lever 66 millions de dollars namibiens (4 millions $) a financé des projets d’énergies renouvelables dans le pays afin de réduire son empreinte carbone.

Les projets financés par ces fonds permettront de générer 77,9 millions de kilowattheures d’électricité au cours des cinq prochaines années tout en évitant l’émission de 305 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) correspondant aux 25 prochaines années.

Les 4 millions $ levés auprès des investisseurs individuels et institutionnels ont été répartis dans sept projets d’une capacité combinée de 6,35 MW. Trois de ces centrales alimentent des projets agricoles. Les quatre autres achemineront leur production vers le réseau électrique national. Ils font l’objet d’un contrat de rachat signé avec la compagnie électrique nationale, la NamPower.

Leur mise en place entre dans le cadre de l’atteinte de l’objectif du gouvernement qui prévoit de fournir 70 % de son électricité grâce à une source renouvelable d’ici 2030.

Gwladys Johnson Akinocho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •