Partager avec votre communauté

Une centrale hybride solaire / diesel devrait être construite au Niger. C’est après que le gouvernement a attribué un consortium composé de la société française  Vergnet  et des sociétés indiennes  Sterling et Wilson  et  SNS Solar Power Engineering & Technology  pour développer la centrale.

La centrale sera située dans la plus grande ville du pays, Agadez. L’usine sera composée de panneaux solaires reliés entre eux par des onduleurs capables de produire 13 MWc et de générateurs diesel d’une capacité de 6 MW.

Accord de projet

Le projet comprendra également la réhabilitation du réseau électrique de la ville d’Agadez dont l’état actuel ne permet pas l’évacuation de l’électricité vers et à l’intérieur de la ville, ainsi que l’électrification du hameau voisin de Tibinitene.

Selon l’accord, Vergnet, Sterling and Wilson et SNS exploiteront et entretiendront l’usine pendant une période de 2 ans. Le consortium devrait également fournir une assistance à la gestion de projet et un soutien institutionnel pour accompagner et former les ingénieurs et techniciens de la compagnie d’électricité Niger de (Nigelec) aux technologies photovoltaïques afin de leur permettre d’exploiter à court terme des centrales solaires à grande échelle.

Le projet est financé par l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne qui investissent chacune 18 M $ US. Une fois achevée, la centrale hybride devrait répondre à la demande d’électricité du pays qui est largement insatisfaite et également réduire la teneur en carbone de l’électricité dans la zone nord.

Le Niger a été l’un des premiers pays au monde à envisager des technologies d’énergie renouvelable pour répondre à ses besoins énergétiques. Il a créé le Centre National d’Énergie Solaire (CNES), fondé à l’origine pour entreprendre des recherches appliquées sur divers aspects des énergies renouvelables.

Source : AFRICA Energy portal

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •