Partager avec votre communauté

Au Niger, les travaux de construction d’une centrale solaire photovoltaïque au sud de Niamey sur le site de la centrale thermique de Gorou Banda débuteront, environ 2 ans après le lancement officiel du projet. Le Conseil des ministres du Niger vient d’adopter un projet de loi qui déclare le projet d’énergie propre «d’utilité publique». Le parc solaire aura une capacité comprise entre 30 MWc et 60 MWc.

Le 26 août 2020, le Conseil des ministres du Niger a adopté un projet de loi permettant la relance du projet de construction d’une centrale solaire photovoltaïque au sud de Niamey, la capitale du pays. Le document précise que  «les opérations de construction d’une centrale solaire photovoltaïque sur le site de la centrale thermique (100 MW) de Gorou Banda serviront les intérêts de tous les Nigériens»,  résolvant ainsi le problème du choix d’un site adapté.

Le futur parc solaire, initialement prévu pour fournir 20 MWc au réseau électrique de ce pays d’Afrique de l’Ouest,  «aura à terme une capacité comprise entre 30 MWc et 60 MWc»,  ont souligné les autorités nigériennes. Cela améliorera la qualité du service public d’électricité pour environ 18 000 abonnés dans la zone interconnectée du fleuve Niger, qui représente 70% de la demande d’électricité du pays. L’installation réduira également la dépendance du Niger vis-à-vis des importations d’électricité et améliorera son important potentiel d’énergie renouvelable en fournissant une solution durable et modulaire qui réduira les émissions de CO2 de 23 tonnes par an.

Mise en service en 2021

La construction de la centrale solaire photovoltaïque de Niamey coûtera à l’Etat nigérien 35 milliards de francs CFA, soit 70 millions de dollars. Deux institutions soutiennent déjà le projet, notamment l’Agence française de développement (AFD) avec une promesse de prêt de 23,5 millions d’euros et l’Union européenne avec 5 millions d’euros. Ce financement couvrira une partie des travaux de construction mais aussi l’exploitation et la maintenance de la future centrale solaire sur une période de 2 ans.

Pour l’heure, l’entreprise qui sera chargée de la construction de la centrale solaire photovoltaïque reste inconnue. Cependant, le gouvernement du Niger estime que les travaux sur le projet pourraient durer 18 mois. La centrale solaire devrait être mise en service au second semestre 2021.

Le développement du réseau d’interconnexion électrique ouest-africain

Toujours en vue d’améliorer l’approvisionnement en électricité au Niger, donc un décret-loi  «d’utilité publique» , déclarant la construction des lignes à haute tension 330 kV Nigeria-Zabori-Niamey à la frontière avec le Nigeria et le Burkina Faso et le Zabori -Frontière Bénin. Le projet de construction d’un poste haute et moyenne tension 330/132/33 kV à Zabori a également été adopté à l’issue du Conseil des ministres du 26 août 2020.

L’installation sera située sur un site de 89,1 hectares. Ces projets achevés permettront, entre autres, de sécuriser l’approvisionnement en électricité de la zone du fleuve Niger, de réduire son coût dans le pays et de faciliter les échanges d’électricité entre les autres pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

 

Source : Africa Energy Forum

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •