Partager avec votre communauté

 A l’assemblée nationale, les députés ont interpellé le ministre du Pétrole, Foumakoye Gado, sur les prix du carburant au Niger. Les élus du peuple estiment que les prix des hydrocarbures restent encore assez élevés, comparativement aux autres pays producteurs de la sous-région comme le Nigeria par exemple.

Il faut rappeler qu’au Niger, le litre de l’essence est vendu à la pompe au prix de 540 FCFA. Selon les parlementaires, le carburant devrait coûter moins de la moitié du prix actuel, c’est-à-dire environ 200 FCFA, eu égard notamment à la qualité de pays producteur du Niger.

Mais pour le membre du gouvernement, cette comparaison des prix ne se justifie pas, compte tenu de la différence énorme de production journalière entre les deux pays : 200 000 barils/jour pour le Niger contre 2 millions pour le Nigeria.

Le Niger est devenu, il y a quelques années seulement, producteur de l’or noir et envisage de multiplier sa production par 5 dans les prochaines années. Le pays a également en projet d’exporter son pétrole brut à l’international via le Bénin, à travers le pipeline actuellement en construction.

 

AgenceEcofin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •