Partager avec votre communauté

L’école polytechnique fédérale d’Oko à Anambra, un État du sud-est du Nigéria, a récemment dévoilé sa nouvelle création. Il s’agit d’une machine de désinfection automatique à coronavirus fonctionnant à l’énergie solaire. Il sera utilisé pour contrôler la propagation de la pandémie au sein de l’institution et au-delà.

Le dispositif automatisé de l’Institut fédéral de technologie d’Oko sera utilisé pour contrôler la propagation de la pandémie de coronavirus au sein de l’institution et au-delà (ministères et agences gouvernementales, églises, marchés et institutions…). Il est équipé de trois appareils clés, dont un distributeur d’eau et de savon, un sèche-mains et un distributeur de désinfection des mains. La machine peut accueillir trois personnes simultanément.

Une fois les distributeurs d’eau et de désinfectants remplis, plus de 1 000 personnes pourront utiliser la machine automatisée. Il devra être rechargé par la suite. «Nous faisons de notre mieux pour combattre le Covid-19. Les matériaux utilisés dans la fabrication de la machine sont tous produits par l’école. L’efficacité de la machine est garantie pour une période d’au moins cinq ans, alors que les équipements solaires durent plus de 25 ans », explique Francisca Unoma Nwafulugo, la chancelière de l’Institut fédéral polytechnique d’Oko.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •