Partager avec votre communauté

Lors d’une présentation aux législateurs la semaine dernière, Zainab Ahmed , la ministre nigériane des Finances a déclaré que le gouvernement a perçu seulement 56 % des recettes totales prévues pour la période allant de janvier à mai, soit 3,8 milliards de dollars. Les recettes provenant de la vente de brut ont représenté environ la moitié des recettes totales.

Cette situation est attribuable à la faiblesse des prix du pétrole et à la conjoncture née de l’apparition de la Covid-19.

« Bien que la capacité de production totale du Nigeria soit de 2,4 millions de barils par jour, la production actuelle de brut est d’environ 1,4 million de barils par jour, en conformité avec le quota de production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). A cela, il faut ajouter 300 000 barils supplémentaires de condensats par jour, soit un total d’environ 1,7 million de barils par jour », a expliqué la responsable.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •