Partager avec votre communauté

600 millions de dollars. C’est le montant auquel Sonangol, la société d’Etat angolaise du pétrole va céder ses 31,78 % parts dans la représentation locale de Puma Energy. Le négociant mondial de matières premières Trafigura, qui est le partenaire de Sonangol dans Puma, va les acquérir. Une opération qui y portera ses intérêts à 90 %.

Cette transaction sera achevée dans les 6 à 8 prochains mois. Par ailleurs, Puma Energy a accepté de vendre ses activités et ses actifs angolais à Sonangol pour le même montant (600 millions de dollars). Cette cession comprend l’acquisition d’un réseau de 79 stations-service, de terminaux aéroportuaires, de terminaux maritimes de Pumangol, y compris le terminal ultramoderne (TCPL), situé dans la baie de Luanda.

Andrew Kemp, PDG par intérim de Puma, a annoncé en mars qu’il allait émettre 1,1 milliard de dollars de nouvelles actions pour renforcer les finances de la compagnie qui fait face à des difficultés financières depuis plusieurs années. En effet, la société qui est déficitaire depuis 2018, avait déjà vendu des actifs par le passé pour rester à flot. La vente de ses actifs à Trafigura lui permettra de réduire ses émissions de titres à 500 millions de dollars et de rembourser la dette qu’il a contractée il y a 3 ans.

« La vente de la totalité de la participation de Sonangol (31,78 %) dans Puma Energy et l’acquisition des actifs de Puma Energy en Angola représentent la réalisation d’un objectif stratégique pour la société. Cette annonce est importante, car cela nous évite la participation aux efforts de recapitalisation de Puma, et représente une étape solide vers la réalisation du programme de privatisation de la société, tout en acquérant une entreprise avec des actifs de valeur pour son activité principale. », a commenté pour sa part, Gaspar Martins, le patron de Sonangol.

Notons que dans le cadre des réformes du secteur pétrolier, la Sonangol doit céder au total plus de 50 actifs et titres de participation qu’elle détient dans des sociétés de secteurs comme l’immobilier, le tourisme, le pétrole, les télécommunications et les finances.

 

Source : Agence Ecofin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •