Partager avec votre communauté

Total SA a abandonné son projet d’acquérir des actifs d’ Occidental Petroleum Corp. au Ghana, s’éloignant après l’échec d’une proposition d’achat de projets algériens à la société américaine.

La répartition des deux ventes est un revers pour Occidental, qui avait affecté le produit à la réduction de la dette après avoir acheté Anadarko Petroleum Corp. pour 37 milliards de dollars l’année dernière. Après que l’accord avec l’Algérie ait été bloqué plus tôt ce mois-ci, le PDG de Total, Patrick Pouyanne, a déclaré que la société française continuerait de travailler sur l’achat au Ghana, mais qu’elle avait désormais «moins d’appétit».

La décision annoncée lundi reflète « l’environnement de marché extraordinaire et le manque de visibilité auxquels le groupe est confronté », ainsi que la « nature non exploitée des intérêts » au Ghana, a déclaré Pouyanne dans un communiqué. Cette décision «offre une flexibilité financière» à Total.Les actions ont progressé de 4,3% et progressent de 4,1% à 32,11 euros à 9h17 à Paris.

En août de l’année dernière, Total et Occidental ont convenu que la major française allait acquérir les actifs d’Anadarko en Afrique. Dans le cadre de cet accord, les sociétés ont depuis effectué le transfert d’actifs au Mozambique et en Afrique du Sud.La cession des projets en Algérie et au Ghana devait lever environ 5 milliards de dollars de pour Occidental, qui est sur le point de rembourser d’importantes dettes à partir de l’année prochaine.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •