Partager avec votre communauté

James Yugusuk, directeur général de l’Aval à la société publique sud-soudanaise du pétrole (Nilepet), a annoncé que le gouvernement a l’intention de construire quatre raffineries pétrolières. le Soudan du Sud a décidé de se doter de quatre raffineries pour satisfaire sa demande et viser les marchés demandeurs.

Par ailleurs, les autorités envisagent de doter le pays de réserves stratégiques de carburant. Ainsi des dépôts seront construits dans les principales villes. Cette annonce survient quelques semaines après la décision du gouvernement de faire de Nilepet, l’opérateur de plusieurs périmètres clés de production, à partir de 2027.

Un programme de formation d’ingénieurs locaux sera bientôt lancé et permettra l’exécution de ces projets par de la main-d’œuvre essentiellement locale.

Selon les informations communiquées par la DPOC en 2019 , Le Soudan du Sud découvrait son premier gisement de pétrole depuis son indépendance , un consortium de sociétés pétrolières qui comprend la Malaisienne Petronas, la Sud-Soudanaise Nilepet ainsi que les Chinois SinopecTri-Ocean Energy et CNPC (China National Petroleum Corporation), le puits d’exploration a été foré à une profondeur totale de 1 320 mètres, près du gisement de pétrole d’Adar, dans le nord-est du Soudan du Sud, et contiendrait 5,3 millions de barils de pétrole récupérable.

Soulignons que le Soudan du Sud qui dépend des revenus pétroliers à hauteur de 98 % de son budget, n’a pas de raffinerie

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •