Partager avec votre communauté

Le Ministre Abdourhamane Cissé a déclaré que toutes les stratégies doivent prendre en compte la question de la création d’emplois, de la sous-traitance pétrolière.

La Côte d’Ivoire veut mettre en valeur son bassin sédimentaire. Cette ambition doit se réaliser avec la participation active des jeunes ivoiriens, selon le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé. « Nous devons faire en sorte que les découvertes au niveau du bassin sédimentaire se fassent à travers des entreprises locales. D’où l’importance de la formation,  du transfert de compétences », a-t-il annoncé au cours d’une visite à l’Institut national polytechnique  Houphouët-Boigny (Inphb).

Abdourhamane Cissé a annoncé que l’accès aux hautes études en pétrole et énergie sera facilité. Selon le ministre, une Ecole supérieure de pétrole et de l’énergie ouvrira bientôt au sein de l’Inphb de Yamoussoukro. « Nous avons décidé d’explorer les voies de collaboration avec une école de référence en France, dans ce secteur. Les étudiants  auront les mêmes diplômes que ceux fréquentant cette école. Nous voulons donner la possibilité aux jeunes ivoiriens qui n’ont pas les moyens d’aller en France de faire leur formation ici. Nous voulons donner plus d’opportunités de dispenser la formation en Côte d’Ivoire. Que les questions financières ne soient plus une préoccupation, que les enseignants locaux améliorent leur formation », a-t-il déclaré.

Abdourhamane Cissé a aussi annoncé, pour bientôt, le lancement d’un graduate program au niveau du ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables pour toutes les filières. « Des jeunes intégreront le ministère ou une structure de notre secteur. Je vous invite à explorer cette opportunité. Cela sera également ouvert aux étudiants des universités et de l’Ensea », a-t-il indiqué.

Le ministre a encouragé les étudiants avec qui il échangeait  à viser l’excellence et à voir grand. « Ne baissez jamais les bras. Mettez-vous dans le réseau des anciens de vos écoles respectives. Soyez soudés. Pour les stages, mon département étudiera la question et nous verrons comment vous pourrez en avoir. Des conventions pourraient être signées avec des sociétés d’hydrocarbures. Mais vous devez aussi continuer à chercher. Que ce soient au niveau des stages ou des emplois, que votre terrain de jeu ne soit pas limité à la Côte d’Ivoire. Ouvrez votre horizon. Que la question de la langue ne soit pas une barrière. Rêvez, ayez de l’audace», leur a-t-il conseillé.

C’est en marge du séminaire national à Yamoussoukro, du 15 au 16 juillet, pour faire l’état des lieux des secteurs pétrole et énergie que le ministre Abdourahmane Cissé a rendu visite aux pensionnaires de l’Inphb.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •