Partager avec votre communauté

Kosmos Energy a annoncé ses résultats financiers et d’exploitation pour le premier trimestre de 2020. Pour le trimestre, la Société a généré une  perte nette de 183 millions de dollars , ou 0,45 $ par action diluée. Lorsqu’elle a été ajustée pour certains éléments qui ont une incidence sur la comparabilité des résultats, la Société a généré une perte nette ajustée de 66 millions de dollars ou 0,16 $ par action diluée pour le premier trimestre de 2020.

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE 2020

  • Production nette – 66 300 barils d’équivalent pétrole par jour (boepd) avec des ventes de 43 700 boepd, résultant en une position de sous-levage nette de matériel d’env. 1,7 million de barils d’équivalent pétrole (bep)
  • Revenus – 178 millions de dollars
  • Revenus pétroliers et gaziers réalisés, y compris l’impact du programme de couverture – 47,77 $ par bep
  • Frais de production – 62 millions de dollars, ou 15,50 $ par bep
  • Frais généraux et administratifs – 21 millions de dollars, 12 millions de dollars de trésorerie et 9 millions de dollars de rémunération hors trésorerie
  • Dépenses en immobilisations – 84 millions de dollars

Outre l’inadéquation temporelle entre la production et la levée des cargaisons, le premier trimestre a été affecté par des dépréciations d’actifs hors trésorerie et des charges de restructuration de 169 millions de dollars. Ces frais ont été en partie réduits par un gain à la valeur de marché de 136 millions de dollars, contrebalancé par un règlement en espèces de 12 millions de dollars lié aux contrats de dérivés pétroliers de la société. La société a également engagé une charge d’impôt différé hors trésorerie liée à une provision pour moins-value des actifs d’impôt différé et à l’augmentation de la valeur marchande des couvertures, totalisant 72 millions de dollars.

À la fin du trimestre et y compris les couvertures récemment exécutées, Kosmos a environ 20,2 millions de barils de pétrole couverts couvrant 2020 et 2021, y compris les couvertures basées sur le Brent et le LLS. La position de couverture du pétrole de la société a été restructurée début avril afin de fournir une protection supplémentaire à la baisse pour faire baisser les prix du pétrole jusqu’en 2020.

Kosmos a quitté le premier trimestre de 2020 avec env. 677 millions de dollars de liquidités et 1,97 milliard de dollars de dette nette. Conformément à nos exigences bancaires normales, début avril, Kosmos a achevé avec succès la révision de sa facilité de crédit basée sur les réserves, réduisant volontairement ses engagements de facilité de 1,6 milliard à 1,5 milliard de dollars. La réduction de la taille des installations et de la base d’emprunt a réduit les liquidités au début d’avril de 100 millions de dollars.

Commentant les performances de la société au premier trimestre 2020 et la situation actuelle du COVID-19, le président-directeur général Andrew G. Inglis a déclaré:

«COVID-19 a créé une perturbation sans précédent à travers le monde, ce qui a entraîné des prix historiquement bas et volatils. Au cours de cette période difficile, la santé et la sécurité de nos employés et sous-traitants demeurent notre principale préoccupation, tout en veillant à ce que la solidité de notre bilan soit maintenue.

Les opérations de Kosmos ont bien performé au premier trimestre, la production dans nos trois hubs étant conforme ou conforme aux attentes. Notre portefeuille différencié d’actifs classiques à faible coût et à faible déclin est bien positionné pour résister à l’environnement de prix plus bas dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui.

En réponse à la volatilité des conditions de marché, nous avons pris des mesures décisives pour protéger l’entreprise en 2020 et la positionner pour une activité accrue en 2021. Ces mesures comprennent la réduction significative des coûts et la restructuration de notre portefeuille de couverture. Nous avons achevé notre révision du RBL dans des conditions de marché difficiles en avril et nous n’avons aucune échéance à court terme.

Nous sommes impatients de construire une entreprise de gaz autofinancée en Mauritanie et au Sénégal et de faire progresser notre portefeuille de haute qualité d’ILX et d’ouvrir des perspectives d’exploration de bassin pour 2021. ‘

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •