Partager avec votre communauté

Le gouvernement équato-guinéen vient d’annoncer la prolongation de deux ans des programmes d’exploration de pétrole et de gaz dans le pays. L’objectif est de maintenir les investissements dans l’industrie locale, dans un contexte de baisse historique de la demande et des prix, ainsi que des investissements.

Cette mesure adoptée par arrêté ministériel est salutaire, car elle permettra de maintenir les emplois dans le secteur lorsque les programmes d’exploration arriveront à terme. Il est de plus en plus fréquent de voir des compagnies ne pas renouveler leurs programmes d’exploration, car malmenées par la morosité financière.

Cette décision est un effort pour maintenir les investissements dans l’industrie énergétique du pays au milieu d’une baisse historique de la demande de pétrole et des prix provoquée par le nouveau coronavirus.

L’épidémie et les blocages dans le monde entier visant à la contenir ont réduit de 30% la demande de carburants et entraîné les prix mondiaux du pétrole à des plus bas de 20 ans. Les entreprises ont ainsi supprimé des milliards de dollars de budgets d’investissement et suspendu des projets.

« L’octroi de ces extensions a été jugé approprié pour créer un environnement propice aux entreprises internationales et africaines pour continuer à investir en Guinée équatoriale et assurer une reprise rapide de notre industrie », a déclaré le ministre Gabriel Obiang Lima dans le communiqué.

La Guinée équatoriale dépend du pétrole et du gaz pour environ 90% des revenus de l’État. Les sociétés pétrolières opérant en Guinée équatoriale comprennent Exxon Mobil, Marathon Oil Corp, Kosmos Energy, Noble Energy.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •