Partager avec votre communauté

Le négociant pétrolier Gunvor a été condamné, jeudi, par la justice suisse à payer plus de 56 milliards F Cfa pour corruption en Côte d’Ivoire et au Congo.

Dans un communiqué publié jeudi, le Bureau du procureur général de la Confédération Suisse explique que Gunvor «n’a pas empêché, entre 2008 et 2011, la corruption d’agents publics du Congo et de Côte d’Ivoire, corruption qui avait pour but l’accession aux marchés pétroliers». Le négociant doit ainsi verser 4 millions CHF (2,4 milliards F Cfa) d’amende au canton de Genève, où sont situés ses bureaux, tandis que les 90 millions restants (53,8 milliards F Cfa), qui correspondent à la totalité des profits réalisés sur les affaires en cause, iront à la Confédération suisse.

Toujours selon le bureau du procureur général, « d’autres personnes – ancien collaborateur du négociant pétrolier ou intermédiaires financiers – sont actuellement sous enquête pour notamment soupçons de corruption d’agents publics étrangers, de blanchiment d’argent et de gestion déloyale ».

Des commissions de plusieurs dizaines de millions de dollars

Gunvor est par ailleurs accusé de ne pas avoir non plus «tenté de gérer le risque de corruption lié à l’utilisation d’agents pour l’obtention de cargaisons de pétrole et auxquels des commissions de plusieurs dizaines de millions de dollars US ont été versées entre 2009 et 2012».

Mohamed K

Source : AFRICADAILY

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •