Partager avec votre communauté

Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé vendredi 28 aout 2020 que son pays s’apprête à faire face à une longue période de faiblesse des prix du pétrole. Par conséquent, le pays va s’atteler à diversifier ses activités en s’éloignant du pétrole, dont il est fortement dépendant pour ses revenus en devises, a ajouté le dirigeant.

Les prix du pétrole sont très faibles depuis le début de l’année à cause des facteurs combinés de la pandémie du coronavirus qui a affecté la demande et d’une forte accumulation des stocks mondiaux. Le premier producteur du continent a, depuis, assisté à une réduction importante de ses recettes publiques et se dirige inexorablement vers une nouvelle récession économique. Selon la Banque mondiale, cette récession sera la plus grave depuis 40 ans.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que le géant africain se résout à diversifier son économie après une déroute du marché pétrolier. Les programmes de diversification de l’économie passent ensuite aux oubliettes, une fois le marché stabilisé.

Pour que le Nigéria équilibre son budget, le prix du brut devrait être de 133 dollars alors qu’il est en moyenne autour de 40 dollars actuellement.

Source : Agence Ecofin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •