Partager avec votre communauté

L’Égypte investira sept milliards de dollars dans des projets de raffinage du pétrole, selon le ministre du Pétrole et des Ressources minérales SE Tarek Al-Molla, dans le but d’être autosuffisant en essence et en diesel d’ici 2023.

«Les raffineries jouent un rôle important pour répondre aux besoins du marché local des produits pétroliers», a déclaré le ministre Al-Molla.

En décembre, l’Égypte a signé deux accords de subvention avec l’Agence américaine pour le commerce et le développement d’un montant total de 1,4 million de dollars pour mener des études de faisabilité visant à moderniser deux grandes raffineries dans le pays – une autre étape vers l’augmentation des capacités en aval.

À la suite de découvertes majeures comme le champ gazier de Zohr en 2015 – qui contient environ 30 billions de pieds cubes de gaz – l’Égypte cherche à utiliser ses importantes réserves d’hydrocarbures pour servir de plaque tournante régionale pour la production et le commerce de gaz naturel liquéfié.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •