Partager avec votre communauté

Global Petroleum rapporte que son objectif au cours de la période de rapport H1 était la poursuite de l’interprétation des données sismiques existantes sur sa licence namibienne, PEL 0094, aboutissant au calcul et à la publication d’une première estimation prospective des ressources. Les résultats du calcul prospectif des ressources sont présentés plus en détail dans l’annonce de la Société du 26 novembre 2019.

En avril 2020, un accord a été conclu avec la compagnie pétrolière nationale namibienne NAMCOR pour autoriser les données sismiques 3D préexistantes pour PEL 0094. Ces données clés, acquises par les titulaires de licence précédents en 2010, et donc de millésime relativement moderne, couvrent les données sismiques de la société. Marula et Welwitschia Deep, et a permis une cartographie plus précise de ces caractéristiques.

En contrepartie du droit de licence pour ces données, Global a accepté de transférer à NAMCOR une participation de 7 pour cent dans PEL 0094. NAMCOR détenait une participation existante de 10 pour cent, comme l’exige le gouvernement namibien, donc sa participation totale dans PEL 0094 est maintenant de 17 pour cent, porté à la première production.

À la suite de son interprétation des données sismiques 3D, à la fin du mois de juillet 2020, Global a annoncé une mise à jour de l’estimation des ressources prospectives pour PEL 0094, qui s’élevait à 687 MMbbl de ressources prospectives de meilleure estimation sans risque net pour Global, avec une confiance accrue dans les deux perspectives susmentionnées. Par la suite, la société a annoncé la prorogation du PEL 0094 d’un an jusqu’en septembre 2021, ainsi qu’un programme de travail modifié.

La société a l’intention de rechercher un partenaire de ferme pour le forage d’exploration sur PEL 0094, et potentiellement aussi de faire progresser le programme de travail sur la zone PEL 0029.

En Italie, concernant les différents recours contre les décrets environnementaux relatifs aux demandes de permis offshore de la Société, tous les recours en première instance adressés au Tribunal de Rome et au Président de la République ont ensuite été jugés en faveur de Global. Les Pouilles ont ensuite fait appel au Conseil d’État de tous les jugements rendus contre les Pouilles, l’audience ayant eu lieu fin janvier 2020. Le Conseil d’État, dans son arrêt préliminaire, a suspendu la procédure avant de renvoyer l’affaire à la Cour européenne, demandant le Cour de décider si les quatre demandes de licence contreviennent à une directive de l’UE pertinente. La Société est informée que les motifs d’appel (renvoi) sont sans fondement. Aucune date d’audience n’a été définie.

De plus, le moratoire d’exploration initialement imposé par le Parlement italien en février 2019 pour une période de 18 mois a été prolongé jusqu’en février 2021.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •