Partager avec votre communauté

Mercredi, la direction des ressources pétrolières du ministère nigérian de l’Energie, a annoncé la révocation de quatre licences d’exploitation pétrolière appartenant à la société chinoise Addax Petroleum. Il s’agit des blocs OML 123, 124, 126 et 137. Sarki Auwalu, le directeur de la DPR a expliqué dans un communiqué publié sur le site de l’organe que cette décision est due à un développement insuffisant des ressources de ces périmètres par l’opérateur.

S’exprimant lors d’une séance interactive avec des journalistes à Lagos mardi, le directeur / chef de la direction de DPR, M. Sarki Auwalu, qui a révélé cela, a déclaré qu’il avait été découvert que plus de 50% des actifs étaient restés sous-développés, ce qui, selon lui, était résultant d’une perte de revenus pour le gouvernement fédéral.

Selon lui, «Addax a refusé de développer les actifs et Addax n’exploitait donc pas les actifs.»

Le patron de la DPR a souligné que selon la loi sur le pétrole du pays, «la première raison d’une révocation est lorsque vous découvrez que l’actif n’est pas développé conformément aux directives commerciales, car il s’agit d’un sabotage économique.»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •