Partager avec votre communauté

Le Mozambique a connu une nouvelle attaque de la part d’insurgés islamistes non loin du site où la major française Total développe mercredi son installation de gaz naturel liquéfié (GNL). Selon un communiqué du ministère de la Défense du pays, l’attaque a eu lieu à environ 21 km du site du projet de projet GNL de Total dans la province nord de Cabo Delgado.

Le communiqué indique que ses forces de sécurité ont repoussé l’attaque et ont accusé les militants d’essayer de faire dérailler l’investissement. Les militants seraient alignés sur l’État islamique et seraient de plus en plus agressifs dans la région, s’emparant de la ville portuaire de Mocimboa da Praia en août, la troisième fois où ils ont pu capturer ce port.

En août, le gouvernement et Total ont signé un accord sur la sécurité qui verra le couple coopérer sur les questions de sécurité pour protéger le projet de gaz naturel de 23 milliards de dollars en développement.

Depuis 2017, les attaques se sont intensifiées dans le nord du pays, faisant plus de 1000 morts. Les forces de défense du Mozambique s’emploient à éradiquer le groupe militant, mais disent qu’elles utilisent les populations locales comme boucliers.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •