Partager avec votre communauté

Les dirigeants de la National Oil Corp (NOC) libyenne et de la société française Total se sont rencontrés le 1er décembre pour discuter des préparatifs en cours pour réhabiliter le champ pétrolifère de Mabruk qui a été endommagé lors d’une attaque en  2015. La réhabilitation doit être accélérée et les deux propriétaires aident l’exploitant à rétablir le champ et à reprendre la production.

Parmi les personnes présentes à la réunion du 1er décembre se trouvait le président du conseil d’administration, ing. Mustafa Sanalla, M. Stephane Michel, Directeur Total de l’Exploration et de la Production pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ainsi que des cadres de Waha Oil Company et du Comité d’Opération de Mabruk.

Le développement des projets North Gialo, NC98, Gialo 3 et Dahra Jofra a été discuté en détail en ce qui concerne la marche à suivre pour les mettre en production comme prévu. NOC et Total acceptent de former des équipes pour assurer le suivi de ces projets car il est prévu de produire environ 300 MBOPD à partir de ces champs.

Eng. Sanalla a commenté que NOC cherche à élargir le partenariat et à construire des ponts de coopération avec Total pour développer le secteur pétrolier libyen en utilisant la technologie de pointe de Total et une expérience considérable dans le domaine du pétrole et du gaz.

A cet égard, M. Michel a commenté en déclarant: «Nous sommes heureux de visiter la Libye en particulier après l’amélioration de la situation sécuritaire et le rétablissement de la stabilité dans la plupart des villes libyennes, en particulier Tripoli la capitale. Je félicite MM. Le président et les membres du conseil d’administration de la National Oil Corporation pour les immenses réalisations qui ont été accomplies en rétablissant les taux de production aux niveaux qui étaient avant les blocus malgré les circonstances difficiles. Nous confirmons que Total considère la Libye comme l’un des pays et destinations les plus importants de la mer Méditerranée pour investir et mettre en place les méga-projets et nous sommes fiers d’être l’un des partenaires stratégiques de NOC. Nous sommes pleinement conscients des défis auxquels il est confronté, dont le plus important est la pénurie de ressources financières nécessaires à la réalisation des opérations de maintenance et à la reprise des projets importants qui soutiennent considérablement l’économie libyenne. Total continuera à travailler avec la National Oil Corporation pour être celui qui a unifié tous les Libyens et protégé la richesse pétrolière au cours des dernières années.

À l’issue de la réunion, Sanalla a affirmé que la National Oil Corporation et ses partenaires avaient réalisé au cours des derniers mois plusieurs travaux d’ingénierie importants et une maintenance essentielle dans certains champs de la Waha Oil Company ainsi que dans le champ pétrolifère d’Al Sharara exploité par Akakus Oil Operations.

Il a ajouté: «NOC et ses partenaires travaillent à pleine capacité pour augmenter les rendements de production et atteindre les plans et objectifs ambitieux de NOC pour atteindre des taux de production sans précédent au cours des prochaines années, ce qui contribuera à restaurer la stabilité dans l’État de Libye. Une fois encore, et au nom de mes collègues membres du conseil d’administration de NOC, je remercie Total pour tout le soutien qu’il nous a apporté dans la lutte contre la pandémie de coronavirus qui a eu un effet positif sur nos entreprises et les communautés locales entourant nos opérations. Je souligne que nous cherchons à bénéficier de l’expertise de Total pour développer le secteur pétrolier libyen, le renforcement des capacités et le transfert de connaissances.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •