Partager avec votre communauté

Vaalco Energy, basée à Houston, a signé une lettre d’intention (LOI) non contraignante avec Omni Offshore Terminals pour fournir et exploiter l’unité flottante de stockage et de déchargement (FSO) sur le champ d’Etame Marin au large du Gabon.

Vaalco a déclaré que le FSP serait embauché pour une durée allant jusqu’à 11 ans après l’expiration du contrat actuel de navire flottant de production, de stockage et de déchargement (FPSO) avec BW Offshore prévu pour septembre 2022.

Le FPSO Petróleo Nautipa travaille pour Vaalco sur le champ Etame depuis 2002. Au moment de l’attribution du contrat initial, le FPSO appartenait à 50-50 à Fred. Olsen Production et BW Offshore.

BW Offshore a acquis les 50% restants du FPSO en  octobre 2014  pour 49,3 millions de dollars.

En août 2019, la période ferme a été prolongée jusqu’au troisième trimestre 2021 à partir du troisième trimestre 2020, avec des options jusqu’au troisième trimestre 2022. La prolongation de contrat d’un an a été exercée en juillet 2020.

Vaalco a ajouté qu’Omni avait déjà fourni à l’entreprise une proposition préliminaire de location et d’exploitation d’un FSO. La proposition d’Omni pourrait réduire les coûts d’exploitation de 15 à 25 pour cent par rapport au contrat FPSO actuel pendant la durée de l’accord proposé.

Ces économies sont réalisées grâce à un système de traitement plus simplifié qui évite la duplication des traitements sur les plates-formes et à nouveau sur le FSO. On s’attend à ce que ce changement réduise ou élimine le besoin de la plupart des coûts de prolongation de la durée de vie.

Selon la société, le maintien du FPSO actuel au-delà de son contrat actuel ou la transition vers un FPSO différent exigerait des coûts d’investissement substantiels.

Investissement en capital estimé de 40 à 50 millions de dollars bruts – entre 25 et 32 ​​millions de dollars nets pour Vaalco – pour le déploiement de l’Omni FSO et la reconfiguration requise sur le terrain, avec environ 20% investis au second semestre 2021 et le solde en 2022 avec un retour sur investissement attendu de moins de trois ans.

Dans la nouvelle configuration de terrain, le FSO stockerait et déchargerait la production et le traitement serait terminé sur les plates-formes existantes.

Pour cela, Vaalco et Omni ont convenu d’une période d’exclusivité jusqu’au 1er juin 2021. Ils vont maintenant engager de nouvelles discussions avec l’intention de finaliser un accord définitif.

L’entreprise a déclaré que rien ne garantissait qu’un tel accord serait finalisé. Tout accord nécessite l’approbation du conseil ainsi que les approbations du copropriétaire d’Etame et du gouvernement gabonais.

George Maxwell , PDG et directeur de Vaalco, a déclaré: « Cette approche de développement pourrait nous permettre d’améliorer nos opérations, de réduire nos coûts, d’améliorer nos revenus nets et de garantir notre capacité à maintenir la croissance de la production et à maximiser la valeur chez Etame pour la prochaine décennie.

« Nous continuerons à travailler pour finaliser un accord avec Omni qui sera mutuellement avantageux pour toutes les parties. Nous restons concentrés sur une croissance durable qui profite à toutes les parties prenantes, améliore les marges et offre de solides rendements aux investisseurs ».

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •