Partager avec votre communauté

 

En Afrique , plus de 640 millions de personnes  n’ont pas accès à l’énergie, ce qui correspond à un taux d’accès légèrement supérieur à 40 %, le niveau le plus faible du monde. Dans un secteur souvent dominé par les hommes, elles sont nombreuses à faire bouger le secteur de l’énergie en Afrique .Elles incarnent aujourd’hui ces femmes qui repoussent les clichés et portent l’espoir d’un continent sur la voie du développement. Voici une sélection de 5 Femmes engagées parmi tant d’autres :

1 . Folorunsho Alakija ,69 ans vice-président de Famfa Oil

Femme la plus riche du Nigeria avec une fortune personnelle qui dépasse le milliard de dollars, Folorunsho Alakija incarne encore aujourd’hui la réussite féminine dans les affaires sur le continent. Alakija a commencé sa carrière en 1974 en tant que secrétaire exécutive de Sijuade Enterprises, Lagos, Nigeria. Folorunso Alakija, a aujourd’hui  69 ans et est vice-président de Famfa Oil, une société d’exploration pétrolière nigériane qui détient une participation dans Agbami Oilfield, un actif offshore prolifique. Les partenaires de Famfa Oil comprennent Chevron et Petrobras. Le gouvernement nigérian a accordé à la société d’Alakija un permis de prospection pétrolière en 1993, qui a ensuite été converti en bail minier pétrolier.

 

 2. Ada Eze,Président de Total Sénégal SA

 

Titulaire d’une maîtrise en comptabilité et finance de la London School of Economics. Elle a rejoint le Groupe Total en 1996 et a travaillé dans plusieurs pays dans différents postes en Finance, Stratégie et Business Development et Marketing. En 2008, elle est nommée Directrice Régionale de la Région Parisienne dans le Réseau Autoroutier Français. Elle est ensuite devenue directrice générale de Total Ouganda en 2011, poste qu’elle a occupé jusqu’en août 2013, date à laquelle elle a été nommée directrice générale de Total Kenya.C’est une des femmes les plus haut placées dans le secteur pétrolier africain. Sous sa direction, Total a exploré de nouveaux projets en Guinée et en Mauritanie. Ada Eze préside aussi Total Sénégal, qui a signé un contrat pour un bloc d’exploration en eau profonde en mai 2016. Actuellement, Ada Eze occupe le poste de Président de Total Sénégal SA.

 

3 .Ogutu Okudo,28 ans, Kenya, fondatrice/CEO Women in Energy & Extractives Africa (WEX Africa) et Country Manager/Kenya pour SpringRock Energy

A seulement 28 ans, Ogutu est la Fondatrice et CEO Women in Energy & Extractives Africa (WEX Africa) et Country Manager/Kenya pour SpringRock Energy. A l’âge de 20 ans, en 2012, Ogutu Okudo a fondé Women in Energy and Extractives Africa (WEX Africa), une entreprise sociale, comblant les écarts entre les genres dans les secteurs du pétrole, du gaz, des mines et des énergies alternatives. WEX Africa conçoit des solutions pour ses clients en cartographiant les parties prenantes qui interagissent avec leurs entreprises. L’entreprise s’associe et conseille ses clients et les gouvernements sur la création de valeur partagée dans leurs objectifs sociaux, en veillant à ce que leurs activités et leurs programmes soient durables, impactant et inclusifs. WEX Africa compte 15 employés dans cinq pays et plus de 75 bénévoles dans 10 pays.Ogutu Okudo est détentrice d’un Master of Science (Msc), Gestion des entreprises pétrolières et gazières de l’université d’Aberdeen en Écosse ainsi que d’un Bachelor en relations et affaires internationales de l’université internationale américaine, basée au Kenya.En 2019, elle s’est adressée au Conseil économique et social au siège des Nations Unies à New York, accompagnant le président Kenyatta dans le cadre de la délégation kenyane à l’Assemblée générale des Nations Unies. Au cours de cette année 2020, Ogutu Okudo prévoit d’organiser des activités de sensibilisation aux STEM, de publier un livre pour enfants et de publier des directives pour engager durablement les femmes dans les projets du secteur de l’énergie et de l’extraction en Afrique subsaharienne. Elle prévoit aussi d’ouvrir des bureaux dans des pays d’Afrique de l’Est.

3. Olaedo Osoka (Nigeria), 27ans ,Directrice générale de Daystar Power Ghana

Depuis 2019, Olaedo Osoka est la directrice générale de Daystar Power Ghana, société spécialisée dans l’énergie solaire, qui dispose également d’un bureau en Côte d’Ivoire. L’entreprise vise à mettre à la disposition des entreprises et professionnels une énergie propre, fiable et bon marché.

Selon Olaedo Osoka, le modèle commercial de Daystar Power Ghana a permis d’économiser jusqu’à 20% sur les coûts énergétiques des clients, leur permettant de canaliser leurs ressources pour générer des revenus supplémentaires, des retours et améliorer leur empreinte environnementale. En outre,a-t-elle fait savoir, la mission de l’entreprise est également d’employer, d’autonomiser et de former de jeunes talents locaux, en particulier des femmes ghanéennes. « Vous remarquerez qu’il y a peu de femmes dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM) en Europe, et le ratio est bien pire ici; une partie de notre mission est de promouvoir la diversité et d’encourager les femmes à participer et à diriger la construction de l’avenir énergétique du Ghana. »

En avril 2019, Daystar Power avait levé 10 millions de dollars de Verod Capital et Persistent Energy pour son expansion en Afrique de l’Ouest. Auparavant Daystar Power, a levé 4 millions de dollars auprès de SunFunder.

 

5 .Astria Fataki ,Présidente fondatrice de l’organisation « Energy Generation »

Astria Fataki est une entrepreneure passionnée par le développement de projets en Afrique. Astria croit vraiment que l’énergie est au centre du développement socio-économique et se consacre pleinement à relever ce défi à la fois au niveau micro et macro en Afrique.Au niveau macro, elle a coordonné, de 2013 à 2015, la construction contractuelle et légale de deux projets de Partenariat Public-Privé pour la construction et l’exploitation de centrales solaires photovoltaïques au Mali (40MW) et au Tchad (60MW). En 2016, elle a fondé l’organisation panafricaine Energy Generation, avec pour objectif de développer les initiatives entrepreneuriales des jeunes africains dans le secteur de l’énergie. Astria est titulaire d’un Master en Management Public International de Sciences Po Paris.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •