Partager avec votre communauté

La Banque africaine de développement (BAD) accorde 3,5 millions de dollars aux autorités centrafricaines pour la réalisation de la première phase d’un projet d’interconnexion électrique avec la République démocratique du Congo (RDC) et la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Boali en RCA.

 La Banque africaine de développement (BAD) accorde un financement supplémentaire de 3,5 millions de dollars pour la mise en œuvre de ce projet cruciale, car devant permettre de réduire les délestages dans la capitale centrafricaine Bangui. Cette enveloppe vient s’ajouter au premier financement accordé par le Fonds africain de développement (FAD), le guichet de prêt à taux concessionnel de la BAD.

La réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Boali nécessitera un investissement de 5,97 millions de dollars dont 59,16 % du financement est apporté par la FAD et 40,84 % par le gouvernement de la République centrafricaine (RCA). Le but de ce projet est l’amélioration de la disponibilité, du taux d’accès à l’électricité et la réduction de son coût très élevé en RCA et dans quelques localités en République démocratique du Congo (RDC).

Le projet « permettra d’augmenter l’offre en électricité, essentiellement d’origine hydroélectrique, et de renforcer la disponibilité du parc de production existant. À moyen terme, la mise en œuvre du projet hydroélectrique de Mobayi donnera accès à l’électricité à plus de 100 000 habitants des neuf localités de la zone du projet, soit plus de 14 000 ménages », explique l’institution financière panafricaine basée à Abidjan en Côte d’Ivoire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •