Partager avec votre communauté

Selon une information boursière publiée à Londres mardi, l’homme d’affaires béninois Samuel Dossou-Aworet (photo) a profité de l’effondrement du titre Tullow Oil pour prendre 7 % dans le capital de la société britannique qui détient plusieurs actifs phares sur le continent et dans le monde. Le chef d’entreprise a réalisé cette performance par l’intermédiaire de cinq sociétés, dont Petrolin Trading, son entreprise de négoce et de commercialisation de produits pétroliers.

Petrolin qui contrôle également des actifs dans le domaine du transport ferroviaire en Afrique de l’Ouest, contrôle à elle seule 2,27 % de Tullow Oil.

Le titre Tullow est en chute libre depuis la mi-novembre principalement à la suite de nouvelles selon lesquelles le pétrole récemment découvert au large des côtes de la Guyane était lourd et riche en soufre, ce qui rend son extraction coûteuse, voire non viable, sur le plan commercial. Par ailleurs, les mauvaises performances de production au Ghana ont affecté le titre. Cela a d’ailleurs provoqué la démission du directeur général Paul McDade et du directeur d’exploration Angus McCoss.

Pour rappel, le magnat du négoce a fondé en 1994, une société d’exploration dénommée Energy Africa, qui a été acquise dix ans plus tard par Tullow Oil pour 500 millions de dollars. L’accord a doublé la taille de Tullow à l’époque, lui offrant le contrôle d’actifs au Ghana, en Namibie et le long de la côte ouest-africaine.

Né en 1944, M. Dossou contrôle entre autres 10 % d’intérêts dans la société nigériane Seplat, premier producteur privé local de gaz dans le pays.

Olivier de Souza

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •