Partager avec votre communauté

L’Agence française de développement (AFD) a récemment signé des accords de financement pour plusieurs projets au Sénégal, dont un pour le nettoyage de la baie de Hann situé à l’est de Dakar. Ludwig Pfeiffer, une société basée à Kassel, en Allemagne, a été chargée de la réalisation des travaux liés à ce projet d’assainissement.

La réalisation d’un Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) est l’une des conditions posées par les bailleurs de fonds pour la mise en œuvre du projet d’assainissement de la baie de Hann située à l’est de Dakar, la capitale du Sénégal. Le gouvernement de ce pays d’Afrique de l’Ouest dispose de fonds pour l’aider à respecter une partie de ses engagements envers les bailleurs de fonds, en particulier le volet de soutien social aux personnes touchées par le projet.

Il s’agit de 853 millions de francs CFA (plus de 1,3 million d’euros) prêtés par l’Agence française de développement (AFD). L’accord de financement du projet de nettoyage de la baie de Hann a été récemment signé entre l’institution financière française et les autorités sénégalaises.travaux comprendront la construction d’un intercepteur d’eaux usées de 13 km de long. Cela permettra à l’effluent d’être acheminé vers une station d’épuration capable d’assurer un traitement primaire de 25 000 m 3 d’eaux usées par jour. L’eau traitée suivra ensuite un émissaire en mer de 3 km.

Le projet de nettoyage de la baie de Hann est également soutenu par l’Union européenne (UE). Son financement sera assuré via l’ AFD conformément à un accord de délégation de fonds signé en décembre 2019. L’Agence néerlandaise des entreprises (RVO) finance également ce projet d’assainissement près de Dakar.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •