Partager avec votre communauté

Au Soudan du Sud la phase 1 du programme visant à accroitre la capacité électrique nationale de 100 MW a été inaugurée. Le président Salva Kiir a en effet procédé à la mise en service de la première centrale d’une capacité de 33 MW. L’infrastructure a été construite par Ezra Company et fonctionne au diesel. Ses travaux ont débuté en 2017 et elle alimentera 100 000 ménages.

Selon Tekie Ezra, le directeur exécutif de Ezra Group, la mise en service de cette centrale permettra de réduire les émissions de CO2 enregistrées dans la région, dans le cadre de la production électrique. « Actuellement, chaque ménage, chaque entreprise a un générateur qui lui fournit de l’énergie 24h sur 24. En concentrant l’ensemble de cette production à un seul niveau, nous aurons une ville beaucoup plus propre », a affirmé le responsable.

L’ensemble du projet est prévu pour livrer ses 100 MW d’électricité d’ici à 2021 pour un coût évalué à 290 millions $. Le Soudan du Sud a l’un des taux d’électrification les plus bas du continent. Moins de 10 % de sa population a accès à l’électricité.

« Grâce au financement de la Banque africaine de développement, nous envisageons de mettre en place une centrale à énergie renouvelable, dont la puissance sera comprise entre 10 et 40 MW. Le gouvernement ambitionne également d’investir dans le projet hydroélectrique de Grand Fula, d’une capacité de 1 080 MW qui permettra de fournir de l’énergie à l’ensemble des Etats du Soudan du Sud », a affirmé Salva Kiir.

 

AgenceEcofin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •