Partager avec votre communauté

Au total trois cent véhicules électriques solaires ont été fabriqués au Togo. Aujourd’hui malheureusement, cette innovation a dû connaitre un coup d’arrêt, a indiqué Sena Alouka, Directeur exécutif des Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE). C’était à l’occasion d’un panel à la conférence de Madrid sur les changements climatiques (COP25) qui se déroule du 02 au 13 décembre 2019.

A en croire Sena Alouka, plusieurs raisons expliquent cet arrêt, notamment les problèmes techniques, financiers et politiques.

« C’est clair que cet effort pilote a ouvert la voie si bien qu’aujourd’hui on voit beaucoup de ces voitures solaires, d’ailleurs l’année prochaine se tiendra le 1er forum de voiture électrique solaire à Accra ».

Précédemment, le Directeur exécutif des Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE) a souligné que ces voitures électriques solaires viennent aujourd’hui du Nigeria, du Ghana et également de Jacksonville en Côte d’Ivoire.

Convaincu par ce domaine porteur d’avenir, charles Coutères, le chargé de mission changement climatique à la Direction générale de l’environnement et des forêts de l’Union des Comores, veut engager son pays dans des projets innovants comme celui-ci. Et pour y arriver, il compte surtout sur les jeunes comoriens.

Edem A.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •