Partager avec votre communauté

Selon Patrick Pouyanné, PDG de Total, l’objectif du groupe est de devenir « le major de l’énergie responsable ». Il veut ainsi renforcer sa présence dans le secteur des énergies renouvelables et vise une production d’électricité bas carbone de 25 gigawatts d’ici à 2025 – « ce qui commencerait à être relativement important à l’échelle de la planète » – contre 2,7 gigawatts à l’heure actuelle.

Des « investissements extrêmement lourds »

« Il faut rappeler qu’on ne change pas un système énergétique d’un coup de baguette magique. On parle d’investissements extrêmement lourds, en trillions de dollars, qui vont pendre du temps. » Le groupe Total a en outre décidé de ne plus fermer de stations-service en France où il en possède 3 500. Une décision prise suite au mouvement des Gilets jaunes. « La leçon de cette crise, c’est que l’énergie, l’essence pour se déplacer ou le fioul pour se chauffer, est un bien essentiel. […] 75 % des Français prennent tous les matins une voiture pour aller de leur domicile au travail. » De plus, Patrick Pouyanné a fait savoir que « le marché du gaz va connaître une progression », ce qui pousse Total à « investir fortement dans ce domaine ». Enfin, il veut doubler, d’ici à 2025, le nombre de clients français (et belges) achetant de l’électricité. « Aujourd’hui, le lien entre les Français et Total, c’est la pompe, demain je veux que cela soit aussi la prise ! »

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •