Partager avec votre communauté

Tullow Oil a radié 800 millions de dollars de ses coûts d’exploration en Ouganda et au Kenya après avoir abaissé ses prévisions de prix du pétrole brut à long terme.

Les sociétés pétrolières recouvrent leurs coûts d’exploration au fil des ans une fois que la production et la vente de la marchandise ont commencé, la baisse des prix du pétrole indiquant un taux de récupération de l’investissement plus lent que prévu.
« Les frais d’exploration amortis sont principalement dus à une dépréciation de la valeur des actifs du Kenya et de l’Ouganda en raison d’une réduction de l’hypothèse comptable à long terme du prix du pétrole du groupe de 75 $ le baril à 65 $ le baril », a déclaré Tullow dans un communiqué. mise à jour du trading.

Les prix du pétrole brut s’échangent sous les 75 $ le baril depuis octobre 2018, Tullow prenant les prix actuels du produit de base comme base de son budget. La multinationale a dépensé plus d’un milliard de dollars pour l’exploration et le développement de gisements pétroliers au Kenya seulement et il n’a pas été immédiatement clair combien elle a radié.La baisse des bénéfices attendus dans le secteur régional fait partie d’une série de revers qui ont vu Tullow remanier son leadership et annoncer qu’elle est prête à être acquise à un prix acceptable.
Tullow a procédé à des sorties partielles spécifiques de l’Ouganda et avait, jusqu’à l’année dernière, négocié une cession d’au moins une partie de sa participation dans le secteur pétrolier à des partenaires de coentreprise Total E&P et CNOOC dans un certain nombre de projets, dont la clé était l’exploration et le pipeline.

Cependant, l’accord a échoué à la suite d’un désaccord fiscal avec l’Ouganda Revenue Authority. Au Kenya, selon le rapport, Tullow devrait rester rentable aux prix actuels du pétrole brut.
Le gouvernement kenyan a déclaré que la production de pétrole du pays atteignait le seuil de 34 dollars le baril, indiquant une aubaine potentielle par rapport au prix international actuel du pétrole brut de 64 dollars.
Tullow dit qu’il a suspendu le premier programme d’exportation de pétrole du Kenya en raison de graves dommages aux routes causés par de fortes pluies au quatrième trimestre de l’année dernière.
«Le camionnage reste en suspens jusqu’à ce que toutes les routes soient réparées à un niveau sécuritaire. Le travail se poursuit avec les partenaires de la coentreprise et le gouvernement du Kenya pour faire avancer le projet de développement », a déclaré la firme.

Sortie partielle

Tullow a procédé à des sorties partielles spécifiques de l’Ouganda et avait, jusqu’à l’année dernière, négocié une cession d’au moins une partie de sa participation dans le secteur pétrolier à des partenaires de coentreprise Total E&P et CNOOC dans un certain nombre de projets, dont la clé était l’exploration et le pipeline

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •