Partager avec votre communauté

Mardi, des hommes armés ont attaqué un pétrolier grec dénommé Happy Lady dans les eaux camerounaises, près du port de Limbé. Au total huit personnes sont encore retenues par le groupe armé et un ressortissant grec a été blessé, signale un communiqué du gouvernement grec qui a ajouté qu’il « suit de près l’évolution de la situation ».

Il faut dire que le navire comptait 28 membres d’équipage. Pour ce qui est des personnes kidnappées, on compte cinq Grecs, deux Philippins et un Ukrainien.

Les attaques contre des pétroliers se sont multipliées dans la région au cours des derniers mois. C’est la deuxième fois en moins de deux mois que des transporteurs de pétrole d’origine grecque sont attaqués dans la région. En novembre dernier, un groupe de pirates a attaqué l’Elka Aristote, à environ 10 miles nautiques au large de la capitale togolaise Lomé, mettant la main sur quatre marins. Trois ont été libérés le 13 décembre, mais le quatrième est mort durant la captivité.

Généralement, les pirates pillent les navires et exigent de fortes rançons en échange de la libération de l’équipage.

Olivier de Souza

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •