Partager avec votre communauté

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé un prêt de 27,2 millions de dollars pour la conception, la construction et l’exploitation d’une centrale solaire photovoltaïque (PV) de 200 MW à Kom Ombo, en Haute-Égypte sur le Nil. 

Le projet devrait réduire les coûts d’électricité pour les entreprises et les résidences, ainsi que réduire les émissions de gaz à effet de serre et créer des emplois dans la construction et d’autres. Le coût total du projet est estimé à 156,4 millions de dollars.

Outre le financement de la Banque, structuré comme un prêt senior, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Fonds vert pour le climat (FVC), la Banque arabe et le Fonds de l’OPEP pour le développement international contribueront au financement.

La directrice générale adjointe de la Banque pour l’Afrique du Nord, Malinne Blomberg, a déclaré: «La transaction récemment approuvée s’inscrit dans le prolongement du partenariat de longue date de la Banque avec le gouvernement égyptien et de son ferme soutien au programme de réforme du pays.»

Le projet s’aligne sur la stratégie nationale intégrée d’énergie durable de l’Égypte et le New Deal de la Banque  sur l’énergie pour l’Afrique , qui vise à accroître la part des énergies renouvelables grâce à un financement innovant dans le secteur de l’énergie en Afrique. Le projet fait également progresser la priorité stratégique Light Up et Power Africa High-5 de l’institution

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •