Partager avec votre communauté

L’UNESCO est à l’avant-garde de l’exploration et de la gestion des impacts du changement climatique sur le patrimoine mondial et soutient des sites du patrimoine mondial dans le cadre d’activités d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

La promotion de la production d’énergie renouvelable est d’une grande importance, car cette technologie fait partie des solutions clés pour l’atténuation du changement climatique et la promotion du développement durable. Le nombre de projets d’installation d’énergies renouvelables dans toutes les régions de la Convention du patrimoine mondial ne cesse d’augmenter. Le nombre croissant de problèmes de conservation connexes soulève une demande pour un outil d’orientation efficace fournissant des méthodes pour atténuer les impacts négatifs possibles de tels projets sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) des biens.

Conformément à l’Agenda 2030 pour le développement durable et aux objectifs 7, 13 et 11.4 du développement durable, le Centre du patrimoine mondial estime que la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel et les projets relatifs aux énergies renouvelables pourraient aller de pair si ces projets étaient planifiés, évalués et mis en œuvre de manière à assurer la sauvegarde des valeurs universelles exceptionnelles des biens du patrimoine mondial.

Dans ce contexte, le Centre du patrimoine mondial a lancé une initiative visant à mettre au point, en collaboration avec les États parties de la région Europe et Amérique du Nord de la Convention du patrimoine mondial, un outil d’orientation efficace, fournissant des méthodes pour éviter et atténuer les impacts négatifs possibles des projets d’énergies renouvelables sur la valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial.

L’objectif de l’Outil d’orientation sera d’aider les Etats parties à la Convention du patrimoine mondial, de sensibiliser davantage le public et de contribuer efficacement à la diffusion des connaissances. Le document proposé s’adresse à un public de plus en plus large, comprenant les parties prenantes concernées des Etats parties : autorités nationales, régionales et locales et gestionnaires de sites du patrimoine mondial. En outre, il vise à aider les initiateurs de projets (entreprises et entreprises du secteur de l’énergie) à comprendre les valeurs du patrimoine mondial et les principes de sa protection.

Financé par le Fonds-en-dépôt néerlandais, le projet est actuellement dans sa première phase de développement (la période du projet va du 1er août 2019 au 31 mars 2021), et se concentrera sur les installations éoliennes.

Des informations plus détaillées et les possibilités de contribution sont disponibles sur le site Web du Centre du patrimoine mondial : https://whc.unesco.org/en/renewable-energy/

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •