Partager avec votre communauté

Le gouvernement vénézuélien vient de reconnaître que son économie continuait de sombrer. Le PIB au premier trimestre 2019 a chuté de presque 27%. L’inflation galopante, qui dépasse 4 670% (4 679,5%) sur l’année, reste imparable, selon la Banque centrale du pays, qui donne ces chiffres officiels.

Ces chiffres sont d’ailleurs encore loin des estimations du Fonds monétaire international (FMI) qui prévoit une inflation de 200 000% cette année et une contraction de l’économie de 35% pour le Venezuela.

Hausse du salaire minimum

La décision du président Nicolás Maduro d’augmenter considérablement le revenu minimum cette semaine, ce qu’il avait d‘ailleurs fait six fois l’année dernière, sonne comme un coup d’épée dans l’eau. Les 15 dollars de salaire minimum garanti suffisent à peine pour acheter environ quatre kilogrammes de viande de bœuf.

Pour ne rien arranger, la production pétrolière de ce pays qui possède les plus grandes réserves mondiales s’est aussi effondrée, passant de 3,2 millions de barils par jour il y a dix ans à moins d’un million aujourd’hui. Sous embargo depuis le mois d’avril, le Venezuela ne peut en effet pas vendre son or noir aux États-Unis.

SOURCE : RFI

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •