Partager avec votre communauté

Le service public d’électricité éthiopien, Ethiopian Electric Power (EEP), a annoncé à la fin du mois dernier que le forage du premier puits pour le projet géothermique de Tulu Moye avait été finalisé.

Rufat Maina, le gestionnaire du site du projet, a également déclaré que le forage du deuxième puits est en cours.

Le projet géothermique de Tulu Moye est la première initiative IPP géothermique d’Éthiopie. Il sera développé en deux phases avec un objectif de 150 MW de capacité de production d’énergie géothermique. Les développeurs prévoient de mettre en service un premier 50 MW (phase 1) d’ici 2023 et une deuxième phase de 100 MW d’ici 2025.

Le directeur technique de Tulu Moye Geothermal, Sigurgeir Geirsson, estime qu’étant situé dans la vallée du Rift en Afrique de l’Est, il existe un grand potentiel pour générer de l’énergie géothermique au-delà des 150 MW initialement prévus.

Le projet prévoit de forer jusqu’à 10 puits pour les deux phases de développement initialement prévues.Pour le deuxième puits, plus de 1 000 mètres des 2 500 mètres prévus ont été forés et excavés, a expliqué Maina. La construction devrait être achevée dans deux ans pour un coût de 800 millions de dollars.

Le projet géothermique de Tulu Moye amène les scientifiques géothermiques internationaux en Éthiopie, y compris des États-Unis, d’Islande et du Kenya, dans un bel exemple de coopération régionale internationale et africaine à son meilleur.

La vision du gouvernement éthiopien est de développer ses vastes ressources géothermiques en s’associant à une expertise scientifique internationale et au financement du secteur privé.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •